Le Vietnam se lance dans le nucléaire

Le 02 novembre 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Après des années de discussion, la messe est dite. Ce sera bien la Russie qui construira les premières centrales nucléaires vietnamiennes, et d’Asie du Sud-Est. Dimanche 31 octobre, Sergeï Kiriyenko, le directeur général de Rosatom, l’agence nucléaire russe, a signé à Hanoï un accord en ce sens avec le ministre vietnamien du commerce et de l’industrie, Vu Huy Hoang.

 

Même si les conditions de financement ne sont pas encore connues, la filiale export de Rosatom, AtomStroyExport, devrait ériger deux réacteurs VVER 1200 à Phuoc Dinh, au sud du pays. La construction du premier réacteur devrait débuter en 2014, soit 6 ans avant son démarrage. La mise en service de la seconde tranche étant prévue pour 2021. Electricité du Vietnam (EVN) sera propriétaire et exploitant dela centrale. Acharge pour AtomStroyExport de fournir l’uranium enrichi et d’assurer le traitement du combustible usé.

 

Hanoï n’entend d’ailleurs pas se contenter de Ninh Thuan 1 et 2. Le Vietnam entend se doter d’une flotte de 13 réacteurs, pour une capacité installée de 15 à 16 gigawatts électriques (GWe). Sergeï Kiriyenko a d’ailleurs confirmé qu’AtomStroyExport était d’ores et déjà candidate à la construction de deux autres tranches. Mais la compagnie russe devra sans doute compter avec la concurrence… japonaise. Aux termes d’une convention également signée dimanche avec le Premier ministre japonais, Naoto Kan, le gouvernement vietnamien pourrait confier la réalisation, à V?nh H?i, des deux premières tranches de la seconde centrale nucléaire à des entreprises nippones.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus