Le Val d’Oise lutte contre les déchets au bord des routes

Le 30 août 2007 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Le conseil général du Val d'Oise ne veut plus dépenser 270.000 euros par an pour nettoyer les quelque 600 tonnes de déchets retrouvés chaque année au bord du millier de kilomètres que représentent les routes départementales du département. Papiers gras, mégots, canettes, lingettes, sacs poubelle, emballages divers jetés par la portière, et même des «cadeaux de routiers», ces bouteilles que les chauffeurs de poids lourds remplissent d'urine pour éviter de s'arrêter aux aires de repos: «Le tonnage reste à peu près le même chaque année», constate Fabienne Chevalereau, du cabinet du président du conseil général.

Pour lutter contre cette coûteuse pollution, qui peut également s'avérer dangereuse pour les véhicules, le conseil général a donc organisé une campagne de communication qui devrait être renforcée dès septembre. Pour le moment, deux visuels sont affichés à l'arrière des bus, sur les mairies, les maisons départementales, et autres centres d'information. Ils sont accompagnés du slogan «600 tonnes de déchets sur nos routes, ça pèse sur notre environnement».

Selon un communiqué du Val d'Oise, d'autres pistes sont également explorées telles que la multiplication des contrôles, le renforcement de la répression, la mobilisation des professionnels des transports…




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus