Le tri n’est toujours pas un réflexe en France

Le 20 juin 2014 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Un geste non systématique pour 56% de la population
Un geste non systématique pour 56% de la population

A y regarder de près, le geste de tri n’est pas encore généralisé en France, plus de 20 ans après la mise en place des premières collectes sélectives.

87% des habitants affirment certes trier leurs déchets, mais 44% seulement de façon systématique. Soit moins d’un Français sur deux! Tel est le constat publié ce 20 juin par l’Observatoire du geste de tri, piloté par Eco-Emballages avec Ipsos.

L’étude[1] montre que le geste de tri systématique s’avère un peu plus élevé parmi les Français de 50 à 64 ans (55%), en zone rurale (51%), et occupant des maisons de plus de 100 mètres carrés (50%).

Restent 43% de Français pour lesquels le tri s’avère aléatoire. Ces dilettantes du recyclage sont encore plus nombreux parmi les cadres et les professions libérales (51%), les jeunes couples sans enfant (49%) et les habitants des grandes agglomérations où la densité excède 3.000 habitants au kilomètre carré.

Enfin, le tri reste encore étranger à 13% de la population. Il s’agit surtout des jeunes de 15 à 24 ans (18%), des habitants d’appartements de moins de 60 m2 (18%) et de logements sociaux (25%).

Géographiquement, le Nord trie mieux que le Sud, exception faite de la région francilienne. Les taux les plus élevés sont enregistrés dans le Nord Pas-de-Calais, l’Ouest (Bretagne, Pays de la Loire et Poitou-Charentes) et l’Est (Franche-Comté et Bourgogne). Les plus bas se trouvent en Provence-Alpes-Côte d’Azur, Corse, Languedoc-Roussillon et Ile-de-France.

Qu’est-ce qui pourrait changer la donne? Selon l’enquête, 53% des Français déclarent qu’ils trieraient plus s’ils étaient sûrs que l’emballage était bien recyclé ensuite. De quoi inciter le gouvernement à déployer le logo Triman, indiquant qu’un produit est recyclable. Son entrée en vigueur, prévue au 1er janvier 2015, reste soumise à un décret d’application.

 

Recyclage des emballages au point mort

 

Au total, 67% des emballages ménagers ont été triés l’an dernier, exactement comme l’année d’avant. Soit la collecte de 3,2 millions de tonnes de déchets par rapport à 4,7 Mt d’emballages mis sur le marché. Encore loin de l’objectif de 75% fixé par le Grenelle de l’environnement à 2012, qui a été reporté à 2016.

L’éco-organisme en charge des emballages ménagers rappelle qu’un plan national de relance du recyclage a été lancé, visant les régions les moins performantes et l’extension du tri des plastiques. Doté d’une enveloppe de 90 millions d’euros sur trois ans, il s’appuiera sur des actions de communication de proximité.

 

 



[1] L’étude a été réalisée auprès d’un échantillon de 5.500 personnes représentatif de la population

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus