Le Texas sauvé des eaux?

Le 26 mars 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les Américains doutent peut-être de la réalité du changement climatique, mais cela ne les empêche pas de se préparer à affronter la montée du niveau de la mer et la recrudescence des tempêtes tropicales. Témoin: le projet de barrage Ike Dyke. Imaginé par l’océanographe William Merrell après le passage de l’ouragan Ike, en 2008, ce système de digues et d’écluses vise à protéger la baie de Galveston des furies de la mer. La baie abrite le port de Houston et une grande partie de l’industrie pétrochimique américaine. Protéger cette zone, expliquent les élus texans, c’est garantir la sécurité d’approvisionnement en carburant et en bases pour l’industrie chimique de tout le pays. Pour cette raison, les édiles ont créé, en début de semaine, une société chargée de lever les 10 milliards de dollars (7,52 milliards d’euros) que nécessitera la construction des 160 kilomètres d’infrastructures. Au début du XXe siècle, un projet similaire avait déjà été proposé, mais seuls 16 km de Seawalls avaient été construits à l’époque.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus