Le Texas place les gaz de schiste sous surveillance

Le 06 juin 2011 par Geneviève De Lacour
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

A partir du 1er septembre prochain, la législation texane changera en matière de surveillance de l’industrie des gaz de schiste. La nouvelle loi obligera, en effet, les entreprises gazières à divulguer aux autorités du Texas la nature et la composition exacte de tous les produits chimiques injectés dans le sous-sol pour chaque opération de fracturation hydraulique. L’information devra être transmise à la Texas Railroad Commission, l’agence de surveillance de l’industrie pétrolière et gazière. Dans cet Etat, berceau de l’industrie du gaz de schiste, les opérations de forage se situent parfois à proximité des zones habitées. Forth Worth est la championne des forages urbains mais Dallas, sa voisine, a quant à elle suspendu les forages sur son territoire.

Ce projet de loi obligera également les industriels à divulguer la quantité d’eau utilisée pour chaque opération de fracturation, ce qui représente, en moyenne, 20 millions de litres d’eau par forage. Touché par un épisode de sécheresse sans précédent, l’Etat du Texas a mis en place des mesures de restriction de consommation d’eau. Mais ces restrictions ne touchent que les citoyens et non les industriels.

Cette nouvelle loi n'a pas empêché la présidente de la Railroad Commission, Elizabeth Ames Jones, d'affirmer que la fracturation hydraulique ne représente aucun danger. «Nous n'avons jamais eu de contamination de l'eau souterraine à cause de la fracturation hydraulique», a-t-elle déclaré devant un comité fédéral américain, selon la chaîne Hearst. «Il est impossible que ces fluides migrent à travers 2 à 3 kilomètres de roches jusqu'à la nappe phréatique. On a plus de chances de toucher la Lune avec un feu d'artifice

Elle a toutefois reconnu qu'une mauvaise cimentation des puits pouvait causer une telle contamination.

Dans le même temps, il faut signaler que le forage exploratoire de Blackpool, en Angleterre, a été stoppé la semaine dernière en raison des micro-séismes générés par les opérations de fracturation hydraulique. (Voir JDLE du 01/06/11)



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus