Le téléchargement en ligne plus écolo que les CD

Le 23 octobre 2006 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Le 17 octobre, le Guardian a abordé dans l'un de ses articles la question de l'impact des téléchargements musicaux sur l'environnement. En 2003, le projet de recherche Digital Europe en partenariat avec l'un des majors du disque EMI a été mené par trois institutions en Allemagne, Italie et Royaume-Uni. Le but est d'étudier l'impact environnemental de la musique digitale. Le concept de charge environnementale («ecological backpack») a été choisi pour comparer les différentes méthodes utilisées. Il correspond à la quantité de ressources (carburant, eau…) qui sont «déplacées» durant la durée de vie d'un produit.

Il est apparu qu'acheter un CD en magasin a une charge environnementale de 1,6 kilogramme (kg), alors que l'acheter en ligne réduit l'impact à 1,3 kg. En téléchargeant cette musique, le poids environnemental est de 0,7 kg seulement. L'obligation d'avoir un ordinateur et un MP3 augmente toutefois considérablement la charge. De plus, si l'on utilise une bande étroite de connexion au lieu d'une bande large et si la musique est gravée par la suite sur un CD, alors le poids environnemental peut atteindre 5,5 kg. La meilleure solution d'un point de vue écologique semble donc de télécharger la musique sans la graver.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus