Le tabac et le chauffage domestique tuent des millions de Chinois

Le 06 octobre 2008 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
En Chine, plusieurs millions de décès dus à trois maladies majeures pourraient être évités si l’usage du tabac et l’utilisation de charbon et de biomasse pour le chauffage domestique étaient supprimés d’ici les 25 prochaines années, révèle une étude publiée dans The Lancet (1).

Le cancer du poumon, la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) et la tuberculose figurent parmi les 10 premières causes de décès. Hsien-Ho Lin de l’école de santé publique d’Harvard (Etats-Unis) et ses collègues ont modélisé les effets du tabagisme et de l’utilisation domestique de combustible «solide» (charbon, bois, résidus agricoles) sur la survenue de ces trois pathologies.

D’après leurs résultats, si rien n’est fait, ces facteurs de risque entraîneront, d’ici 2033, 65 millions de décès dus à la BPCO et 18 millions dus au cancer du poumon. En revanche, leur suppression progressive permettrait d’éviter plus de 32 millions de décès par BPCO et cancers du poumon et de diminuer le nombre de cas de tuberculose. «Une réduction modérée, forte ou totale de ces deux facteurs de risque d’ici 30 ans grâce à des leviers tels que les taxes sur le tabac, des interdictions publicitaires ou l’évolution du prix des carburants, pourrait diminuer de 7 à 38% le nombre de décès dus à ces pathologies», concluent les auteurs.

«Cette étude devrait inciter le gouvernement chinois à mettre en place des mesures politiques adaptées et souligne le besoin urgent de contrôler le tabagisme et de substituer les combustibles solides par le gaz», ont affirmé Gong-huan Yang du Centre pour le contrôle et la prévention des pathologies (Centre for disease Control and prevention) de Pékin et Nan-shan Zhong de la faculté médicale de Gangzhou en Chine.

(1) Effects of smoking and solid-fuel use on COPD, lung cancer, and tuberculosis in China: a time-based, multiple risk factor, modelling study, Hsien-Ho Lin et al., The Lancet (publication en ligne le 4 octobre 2008)


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus