Le stress au travail peut créer des troubles psychiatriques

Le 28 août 2007 par Diana Semaska
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Le stress au travail peut entraîner de l'anxiété ou une dépression chez des jeunes salariés préalablement en bonne santé. Telles sont les conclusions d'une étude épidémiologique menée par Maria Melchior, de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) et de l'Institute of psychiatry, King's College à Londres, et publiée dans Psychological medicine, un mensuel britannique.

Les chercheurs se sont intéressés aux données d'un programme de suivi général de la santé en Nouvelle-Zélande, qui concernait 891 salariés de 32 ans. N'ayant eu aucun souci de santé avant de commencer à travailler, le biais imputé à une dépression ou à de l'anxiété remontant à l'enfance était écarté. Ils ont découvert que 14% des femmes et 10% des hommes souffraient d'un premier épisode dépressif ou anxieux à l'âge de 32 ans.

Les salariés subissant de hauts niveaux d'exigence à leur travail, c'est-à-dire une charge de travail excessive et des contraintes de temps extrêmes, avaient deux fois plus de risque de souffrir d'un trouble psychiatrique.

Plus alarmant encore, 45% des nouveaux cas de dépression et d'anxiété apparaissent comme attribuables au stress au travail, même si l'intensité des troubles peut varier selon les prédispositions génétiques.

«Les problèmes de santé mentale sont la source d'une grande souffrance autant que de soins importants et de coûts financiers, les employeurs devraient en faire une priorité», insiste-t-on dans l'équipe.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus