Le soleil pourrait refroidir la terre

Le 07 octobre 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

Il y a de quoi y perdre son latin. Dans un article publié ce jeudi 7 octobre dans Nature, Joanna Haigh (Imperial College de Londres) affirme tout simplement que le soleil ne se comporte pas du tout comme on le pensait.

 

Après avoir épluché, avec ses collègues de l’université du Colorado, les mesures de l’énergie émise quotidiennement par l’astre du jour durant les années 2004-2007 (données collectées par des instruments embarqués à bord du satellite Sorce, de la Nasa), la physicienne a cru tomber de sa chaise.

 

Son étude montre, durant cette courte période qui correspond à une phase cyclique de diminution de l’activité solaire, que la quantité de radiations ultraviolettes a été 4 à 6 fois inférieure aux prédictions des modèles. Tout aussi étonnant : la quantité de lumière visible (celle qui chauffe la planète) a, en revanche, considérablement augmenté durant ces trois ans. Les spécialistes de notre étoile s’attendaient plutôt à la voir diminuer en cette fin de cycle solaire.

 

En clair, ces travaux laissent entendre que lorsque son activité décroît, le soleil émet plus de chaleur et réchauffe donc la terre plus que d’habitude. Ce qui pourrait signifier qu’à l’optimum de son cycle, le soleil pourrait contribuer à… refroidir notre orange bleue.

 

Consciente de l’importance de sa découverte, si elle venait à être confirmée, Joanna Haigh temporise. La physicienne souligne que ses travaux ne portent que sur trois ans, période durant laquelle des phénomènes inhabituels ont pu se produire. Des scientifiques, comme Sabri Mekaoui, de l’Institut royal belge de météorologie, rappellent aussi que le système de mesure de l’irradiance solaire (Tim) embarqué à bord de Sorce produit des estimations non conformes à celles d’autres radiomètres.  

 

Bref, il est urgent de scruter le soleil avec une attention accrue. Car si Joanna Haigh a raison, les créateurs de modèles climatiques vont probablement devoir reprogrammer leurs calculateurs.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus