Le solaire thermique: ça brille!

Le 18 octobre 2005 par Enerpresse
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Le marché du solaire thermique métropolitain devrait avoir doublé cette année par rapport à 2004, avec plus de 100.000 mètres carrés installés (72,3 mégawatts thermiques), se sont félicités lundi Jean-Louis Bal, directeur des énergies renouvelables, des réseaux et des marchés énergétiques de l’Agence de l'environnement et de maîtrise de l'énergie (Ademe), et André Joffre, président d’Enerplan.

Désormais co-organisateurs du colloque national «énergie solaire et bâtiment» (17-19 octobre), les deux organismes attribuent cet essor à l'effet conjugué de la hausse des prix du pétrole, au régime de crédit d'impôt mis en place en début d'année et à la «volonté des Français de s'équiper en systèmes propres», résume André Joffre. Jean-Louis Bal y ajoute l'engagement de l'ensemble des conseils régionaux (à l'exception de l'Ile-de-France) à soutenir le développement des chauffe-eaux solaires individuels et le soutien de la plupart des opérateurs énergétiques, GDF, EDF, Primagaz en attendant d'autres acteurs, «comme ceux du fioul, dont je pense qu'ils vont bientôt se lancer». Les perspectives sont tout aussi brillantes puisque, non seulement, le crédit d'impôt va passer, au 1er janvier prochain, de 40% à 50%, mais aux termes des objectifs fixés par la loi du 13 juillet, ce sont sur «1 à 1,5 million de m2 d'installations annuelles à l'horizon 2010»que l'on peut compter, soit 10 fois plus qu'aujourd'hui.

Autre motif de satisfaction: la confirmation, ce lundi même, des exigences qui seront celles de la nouvelle réglementation thermique, à savoir une consommation de référence des logements diminuée de 15% en 2006 et d'autant tous les cinq ans. Parmi les solutions avancées pour y parvenir, le chauffe-eau solaire dans les logements au gaz et à l'électricité. Une évolution «qui peut permettre un développement à plus grande échelle et avoir des effets d'entraînement dans le bâtiment existant». Enfin, les uns et les autres se réjouissent qu'à compter de début 2006, le réseau Qualisol, qui regroupe aujourd'hui 9 000 installateurs, sera pris en charge par les professionnels, l'Ademe apportant son soutien financier à la nouvelle association. Le bilan «est moins rose»du côté du solaire photovoltaïque avec un marché qui a dû assez fortement diminuer cette année, observe le responsable de l'Ademe. Quant au vice-président du Syndicat des énergies renouvelables, Arnaud Mine, il est venu crier de nouveau haut et fort que l'on «est en train de saborder une filière».




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus