Le solaire se rebiffe

Le 27 juillet 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Peut-on encore sauver le panneau européen ?
Peut-on encore sauver le panneau européen ?

Le syndicat d'entreprises de l'énergie solaire Enerplan a de nouveau demandé, vendredi 27 juillet, un moratoire sur la baisse des prix auquel EDF achète l'électricité d'origine photovoltaïque.

Enerplan demande ainsi au gouvernement de ne pas suivre l'avis de la Commission de régulation de l'énergie (CRE), publié cette semaine, qui entraîne pour le troisième trimestre une baisse des tarifs de 4,5% pour le résidentiel et de 9,5% pour certains panneaux installés sur des bâtiments.

«La profession ne peut plus attendre, l'urgence est maintenant. Enerplan rappelle que plus de 10.000 emplois ont disparu dans ce secteur au cours des dernières années», écrit le syndicat professionnel dans un communiqué.

Outre ce moratoire sur la baisse des tarifs d’achat, Enerplan demande que le système soit étendu à des installations plus grandes allant jusqu'à 250 kilowattheures-crête (kWc).

Parallèlement, les fabricants de produits solaires viennent de constituer un lobby de dimension européenne.

Baptisé EU ProSun, ce groupement d’entreprises est présidé par Milan Nitzschke, vice-président de SolarWorld. Rappelant, dans un autre communiqué, que le gouvernement américain a récemment déterminé qu'au moins 12 catégories de subvention du gouvernement chinois pour ses fabricants de produits solaires étaient illégales, EU ProSun demande à la Commission européenne d'enquêter sur les pratiques commerciales déloyales des fabricants chinois.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus