Le solaire se lève à Valence

Le 11 mai 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article

 

Depuis 2008, l’Agence internationale de l’énergie (AIE) doit phosphorer sur les moyens de réduire l’empreinte climatique de ses pays membres. Mardi 11 mai, l’agence de l’OCDE a attiré l’attention sur l’énergie solaire. A l’occasion de la conférence sur le plan solaire méditerranéen, l’AIE a rendu publiques deux nouvelles études, l’une sur le photovoltaïque, l’autre sur le solaire à concentration.

Première conclusion des deux rapports : le solaire peut, à terme, fournir entre 20 et 25 % de l’électricité mondiale. « Leur combinaison offre des perspectives considérables pour sécuriser l’approvisionnement énergétique tout en réduisant de près de 6 milliards de tonnes par an les émissions de CO2 », a rappelé Nobuo Tanaka, le directeur exécutif de l’AIE. Les deux notes recensent les technologies disponibles et émergentes, leurs performances, ainsi que les politiques indispensables à leur déploiement.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus