Le solaire se couche aussi au Royaume-Uni

Le 21 mars 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

Après l’Allemagne, l’Espagne et la France, c’est au tour du secteur photovoltaïque britannique de se voir rogner les panneaux. Vendredi 18 mars, le ministère de l’énergie et du changement climatique (Decc, selon l’acronyme anglais) a publié ses propositions de nouveaux tarifs d’achat pour l’électricité d’origine photovoltaïque. Cela promet!

 

Pour les installations dont la puissance se situe entre 50 et 150 kilowatts crête (kWc), le nouveau tarif devrait culminer à 19 cents de livre (21 centimes d’euro) le kilowattheure (kWh), contre 32,9 cents (37,8 c€) auparavant pour les centrales dont la puissance se situe entre 10 et 100 kWc. Les kWh produits par les centrales de 150 à 250 kWc seront payés 15 cents (17c€). Et ceux des fermes dont la puissance oscille entre 250 kWc et 5 MWc ne vaudront que 8,5 cents (9,8c€). Dans le précédent tarif, les exploitants des installations de 100 kWc à 5 MWc touchaient 30,7 cents (35c€) pour chaque kWh injecté sur le réseau.

 

Les professionnels ne décolèrent évidemment pas. «C’est un désastre absolu», se s’indigne Ray Noble, de l’association des énergies renouvelables. Et leurs représentants ont beau jeu de rappeler que le système, mis en place il y a moins d’un an, devait n’être révisé qu’en 2013: rien n’y fait. «Le système du tarif d’achat n’a pas été mis en place pour générer de gros profits pour les grosses entreprises et les financiers», martèle Greg Barker, titulaire du portefeuille du Decc.

 

Lancée vendredi, la consultation doit durer jusqu’au 6 mai. Après quoi, le Parlement devra valider les nouveaux tarifs qui entreront en application dès le 1 er août prochain. Ils ne concerneront que les installations qui seront lancées par la suite.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus