Le solaire ne se couchera pas en 2014

Le 02 janvier 2014 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L'arrivée des centrales solaires à concentration va contribuer à dynamiser le développement du stockage d'énergie.
L'arrivée des centrales solaires à concentration va contribuer à dynamiser le développement du stockage d'énergie.
Solucar

Le moral revient pour les promoteurs du photovoltaïque. Telle est du moins la conclusion d’une étude d’IHS, publiée dans les derniers jours de 2013. Selon une note du consultant, 40 à 45 gigawatts crête de capacités nouvelles devraient être mises en service durant les 12 prochains mois dans le monde, à comparer aux 35 GWc installées l’an passé (pour un chiffre d’affaires mondial de 60 milliards d’euros).

 

Plusieurs facteurs expliquent cette croissance inattendue. D’une part, les ambitieux programmes initiés ces derniers mois par la Chine (premier marché mondial) et le Japon. La commission chinoise pour le développement et la réforme (sorte de ministère du plan) prévoit l’installation de 12 GWc dans le seul Empire du milieu d’ici la fin de l’année. Sauf nouveau revirement du gouvernement japonais, Tokyo prévoit de connecter au réseau 7,2 GWc, soit 0,8 GWc de plus que les Etats-Unis.

 

Nouveauté: des pays ne subventionnant pas les énergies renouvelables, comme le Mexique ou le Chili, deviennent des marchés porteurs. L’Amérique latine pourrait se doter cette année de 1,4 GWc: 4 fois plus qu’en 2013.

 

Le boom britannique

Les pays européens poursuivent leur équipement mais à un rythme nettement moins soutenu: + 3,7 GWc en Allemagne (stable d’une année sur l’autre), + 1,7 GWc au Royaume-Uni (+30%). Les investisseurs français devraient financer l’installation de 800 MWc: près du double de la capacité installée au cours des 9 premiers mois de 2012.

 

Solarbuzz avance des chiffres plus favorables encore. Selon cet autre analyste, spécialisé dans l’énergie solaire celui-là, les électriciens pourraient mettre en service 49 GWc cette année. Les trois principaux marchés restant la Chine, le Japon et les Etats-Unis.

 

Quels que soient les chiffres, l’évolution du marché du photovoltaïque se poursuit. Avec un coût de production du panneau qui devrait descendre sous les 40 cents d’euro le watt, les marges des principaux producteurs, chinois notamment, vont se contracter davantage. Les prix de vente au détail pourraient chuter, cette année, de 10% par rapport à 2012.

 

ISH annonce aussi une forte croissance du marché des systèmes de concentration de l’énergie d’origine photovoltaïque, dont la puissance installée pourrait passer de 192 MW, en 2013, à 753 MW cette année.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus