Le sénat US n’impose pas l’oléoduc Keystone XL

Le 09 mars 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Une majorité de sénateur s'est opposée au projet.
Une majorité de sénateur s'est opposée au projet.

Le sénat américain a rejeté, le 8 mars, une mesure qui aurait permis de lancer la construction de l'oléoduc géant controversé Keystone XL entre les Etats-Unis et le Canada, suspendue en janvier par le président Obama en raison de risques environnementaux.??

Pour contourner le veto présidentiel, la minorité républicaine a tenté de faire voter un amendement à un projet de loi sur les transports. Las, seuls 42 sénateurs ont voté en faveur de ce cavalier législatif, quand il en aurait fallu 60.

Les républicains ont profité de ce vote pour rappeler qu'à leurs yeux ce projet, qui créerait jusqu'à 20.000 emplois aux Etats-Unis, serait aussi le bienvenu au moment où les prix de l'essence sont particulièrement élevés aux Etats-Unis.??

Le sénateur démocrate Ron Wyden a défendu la décision du président Obama en affirmant que «le projet n'offrait pas de protection pour les travailleurs, pas de protection pour l'environnement et, je crois, des prix plus élevés pour les entreprises et les consommateurs américains».??

Le projet de 7 milliards de dollars (5 ,33 milliards d’euros) a été conçu pour permettre d'acheminer sur 2.700 kilomètres le pétrole de la province canadienne de l'Alberta vers les raffineries américaines du golfe du Mexique.??

En février, le groupe canadien TransCanada avait annoncé qu'il scindait en deux parties son projet d'oléoduc, afin de pouvoir lancer les travaux sur la portion sud du tracé entre l'Oklahoma et le Texas (sud).??Le tracé du pipeline au niveau de l'Etat du Nebraska (centre) suscite la controverse depuis plusieurs mois en raison de menaces qu'il ferait peser sur des nappes phréatiques importantes.?



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus