Le Sénat s’oppose à 20% de bio dans les cantines en 2020

Le 04 octobre 2016 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le bio ne représente aujourd'hui que 3,2% des achats de la restauration collective
Le bio ne représente aujourd'hui que 3,2% des achats de la restauration collective

La commission spéciale du Sénat chargée d’examiner le projet de loi sur l’égalité et la citoyenneté a rejeté l’amendement 64 visant à introduire 20% de produits issus de l’agriculture biologique et 40% de produits locaux[1] dans les cantines publiques en 2020.



[1] ou sous signe d’identification de la qualité ou de l’origine

 

L’amendement déposé par la députée écologiste de Dordogne Brigitte Allain visait à rétablir l’article 47 septies adopté par la Chambre basse le 6 juillet puis supprimé par le Sénat. Mais il a été rejeté par la commission présidée par Jean-Claude Lenoir (LR) au motif qu’il n’aurait pas de lien, même indirect, avec le texte.

En réaction, une pétition en faveur de l’alimentation bio dans les cantines a été lancée conjointement par la Fédération nationale de l’agriculture biologique (FNAB), la Fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE) et l’association Agir pour l’environnement. Elle a déjà reçu, ce 4 octobre, plus de 52.500 signatures.

 

76% des Français favorables

 

La demande de produits biologiques ne cesse d’augmenter dans l’Hexagone, comme l’a montré le dernier bilan de l’Agence bio, présenté le 21 septembre. Par ailleurs, 76% des Français se disent favorables au vote d’une loi imposant l’introduction d’aliments issus de l’agriculture biologique, locaux et de saison dans la restauration collective publique, selon un sondage IFOP du 7 janvier 2016.

Selon l’Agence bio, seulement 3,2% des achats de la restauration collective (publique et privée) ciblaient des produits bio en 2015.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus