Le Sénat américain vote l’Energy Bill

Le 30 juin 2005 par Enerpresse
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le Sénat américain a adopté, mardi, le projet de loi réformant le secteur de l'énergie, quatre ans après sa présentation, par 85 voix contre 12. Les négociations pourraient cependant être difficiles avec la Chambre des représentants, où la majorité républicaine a fait preuve de moins de soucis écologistes lorsqu'elle a adopté sa propre version du texte en avril. De source sénatoriale, on s'attend d'ores et déjà à une bataille sur leMTBE. La Chambre a accordé un délai de neuf ans pour mettre fin à l'utilisation de cet additif et accordé 2 milliards de dollars pour permettre aux producteurs de faire face à d'éventuelle poursuites. Ces mesures sont considérées par les démocrates et certains républicains du Sénat comme des cadeaux injustifiés aux industriels. Le texte du Sénat ne prévoit pas non plus, contrairement à celui de la Chambre, d’ouvrir à l’industrie pétrolière la zone de l’Arctic National Wildlife Refuge, en Alaska. Un autre sujet d'affrontement pourrait être le prix de la réforme. «Le coût total du projet (du Sénat), aux alentours de 16 milliards de dollars, est le triple de ce qu'avait demandé le président, et le double de ce que propose la Chambre», a regretté le président républicain de la commission duBudget du Sénat, JuddGregg. Le Sénat a aussi fixé des objectifs précis liés à la défense de l'environnement, comme l'ambition qu'en 2012 l'essence vendue aux Etats-Unis comprenne 31 milliards de litres d'éthanol et qu'en 2020, 10% de l'énergie vendue aux Etats-Unis provienne de ressources renouvelables.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus