Le Sénat américain ne veut plus de subventions pour l’éthanol

Le 17 juin 2011 par Célia Fontaine
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L'industrie américaine des agrocarburants, comme l’éthanol produit à base de maïs, n’a plus besoin du soutien des contribuables, a estimé le Sénat le 16 juin.
 
Il faut réduire le déficit budgétaire américain, et l’éthanol en fera peut-être les frais. Une mesure, approuvée à 73 voix contre 27 dans le cadre d’un projet de loi sur le développement économique, prévoit de mettre fin à une subvention qui consiste à donner 0,45 dollar (0,31 euro) aux raffineurs par gallon (3,78 litres) d'éthanol, une dépense de 6 Md$ (4,19 Md€) par an, rapporte l’AFP.
 
Si la Chambre des représentants approuve l’amendement voté par le Sénat, la subvention pourrait être supprimée au 1er juillet. «L'industrie de l'éthanol et du pétrole n'a pas besoin, ni ne mérite de subventions qui sont coûteuses pour les contribuables américains, qui endommagent notre environnement et font grimper les prix des aliments», a indiqué dans un communiqué le sénateur Ben Cardin, l'un des soutiens de l'amendement.
 
En effet, la destruction des forêts et des prairies pour laisser la place au maïs en vue de développer la production d’agrocarburant a pour effet d’émettre plus de gaz à effet de serre que la consommation d’éthanol ne permet d’en éviter. Les prairies et les forêts stockent beaucoup plus de gaz carbonique et d’oxyde nitreux que les vastes champs de maïs (dans le JDLE).
 
Les sénateurs souhaitent également faire disparaître un droit de douane de 0,54 $ (0,37 €) par gallon pour les importations d'éthanol. Le Brésil, premier exportateur mondial d’éthanol et second producteur mondial derrière les Etats-Unis, pourrait y voir un signal positif. Le pays a récemment prévu d'investir 50 Md$ (34,12 Md€) au cours des 10 prochaines années pour développer la filière (dans le JDLE).


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus