Le sénat américain bloque la loi "Energie climat"

Le 23 juillet 2010 par Thérèse Rosset
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

L’adoption du projet de loi américain sur l’énergie et les changements climatiques est une fois de plus repoussée, relève la presse Outre-Atlantique. Jeudi 22 juillet, les sénateurs démocrates ne sont pas parvenus à rallier les Républicains pour à un vote du texte.

L’opposition dispose en effet d’une minorité de blocage de 41 voix contre 100. « Je me bats afin de trouver un consensus parmi les démocrates pour forger une loi sur le climat et l’énergie », a déclaré Henry Reid, leader démocrate au Sénat. Certains élus de la majorité demeurent en effet réticents face à un texte porteur d’un système de droit d’émission de CO2 dit « cap and trade » (schéma de limitation des émissions de CO2).

Le sénateur Reid envisage le vote d’un texte moins ambitieux, qui contiendrait uniquement des mesures pour s’assurer que BP finance le nettoyage de la marée noire du Golfe du Mexique ainsi que des dispositions préventives en matière de forage.

De son côté, le sénateur démocrate John Kerry a assuré qu’il continuait à travailler sur le projet de loi initial pour qu’il soit discuté en novembre.

En attendant, la Commission de l’énergie et des ressources naturelles du Sénat a adopté le 21 juillet un texte qui permettra l’injection de 3,9 milliards de dollars en 10 ans dans la construction de chargeurs de voitures électriques, dans la recherche ainsi que dans les subventions aux acheteurs. Ce texte s’inscrit dans le projet de loi climat-énergie que les démocrates tentent de faire passer.

« Cette législation sur les voitures électriques renforcera notre sécurité nationale et améliorera la qualité de l’air, tout en s’appuyant sur notre approvisionnement abondant en électricité pour alimenter nos véhicules », a déclaré le sénateur Byron Dorgan, qui soutient le projet.

De même, un autre texte concernant cette fois l’énergie solaire a été adopté par la Commission.de l’énergie et des ressources naturelles. Il prévoit l’installation de panneaux solaires sur 10 millions de maisons avant 2021. La loi débloquerait 250 millions de dollars d’aides par an pour la décennie à venir.

Mais cette législation, votée à 13 contre 10 en Commission risque fort de ne pas être incluse dans le projet de loi simplifié préparé par le sénateur Reid. Ceci afin d’éviter un vote négatif des Républicains.

 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus