Le sel, également responsable d’obésité

Le 12 février 2014 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Point trop n'en faut.
Point trop n'en faut.
DR

Le sel ne serait pas seulement un facteur de maladies cardiovasculaires, il favoriserait aussi l’obésité de manière directe, selon une étude menée chez des adolescents américains et publiée dans la revue Pediatrics.

Le phénomène est bien connu: une consommation élevée de sel est liée à un risque accru de surpoids et d’obésité. Mais l’effet était jusqu’alors jugé indirect: d’une part le fait de beaucoup manger entraîne de facto un apport élevé en sel, d’autre part un goût trop salé susciterait une consommation accrue de boissons à sucres ajoutés.

Or le sel aurait aussi un effet direct, ainsi que le suggère l’étude menée par l’équipe de Yanbin Dong, de l’Institute of Public and Preventive Health à Augusta (Etat de Géorgie), sur 766 adolescents américains. Selon ces travaux, l’apport en sodium -l’un des deux composants, avec les ions chlorure, du sel- est lié au surpoids après prise en compte de l’apport énergétique et de la consommation de boissons sucrées.

Une hypertrophie des cellules graisseuses

Voila qui conforte des résultats trouvés chez l’animal, selon lesquels une alimentation très salée induirait une hypertrophie des cellules du tissu graisseux, les adipocytes, tout en accroissant la teneur en leptine, hormone impliquée dans l’obésité. Les chercheurs ont d’ailleurs retrouvé, parmi leurs adolescents, un lien entre excès de sel et taux élevé de leptine.

Aux Etats-Unis comme dans tous les pays riches, la surconsommation de sel, à l’origine d’hypertension et de maladies cardiovasculaires, est la norme. Parmi les 766 adolescents de l’étude, 97% se situaient au-dessus du seuil quotidien de 1.500 milligrammes de sodium, que l’American Heart Association (AHA) recommande de ne pas dépasser.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus