Le rythme des catastrophes s’accélère

Le 11 septembre 2006 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Dans un communiqué, l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a estimé «que les gouvernements de l'ensemble de la planète devraient mieux se préparer aux catastrophes de grande ampleur, et coopérer plus activement avec, entre autres acteurs, le secteur de l'assurance.» Selon le Haut comité consultatif du réseau international de l'OCDE sur la gestion financière des catastrophes de grande ampleur, les catastrophes naturelles et techniques se sont produites à un rythme «beaucoup plus soutenu» qu'auparavant.

Or, les dommages assurés ne sont que «la partie visible de l'iceberg». Dans les économies émergentes, les personnes assurées ne constituent qu'une infime minorité. «L'an dernier, l'ouragan Katrina a tué plus de 1.800 personnes à la Nouvelle-Orléans, et provoqué des dommages estimés à 135 milliards de dollars, dont 35 à 45 milliards assurés (26 à 33%). En comparaison, les grandes inondations que la Chine a connues en 1996 et 1998, par exemple, ont entraîné respectivement 24 milliards et 30 milliards de dollars de dommages économiques, que les assurances ont pris en charge à hauteur de 1% à 3 % seulement», chiffre l'OCDE.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus