Le Royaume-Uni vise 40% d’électricité «bas carbone» en 2020

Le 16 juillet 2009 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Energies nucléaire, éolienne, solaire et marine, ainsi que charbon «propre»… Le Royaume-Uni veut développer ces énergies «bas carbone» pour qu’elles produisent 40% de son électricité d’ici 2020, selon un plan gouvernemental dévoilé mercredi 15 juillet.

Cette transition devrait alourdir la facture des ménages de 6% d’ici 2020. Le gouvernement britannique devrait investir plus de 60 millions de livres (70 millions d’euros) pour les énergies marines et 120 millions £ (140 millions €) pour l’éolien offshore.

Le plan prévoit la création d’un tarif d’achat pour 1,5 million de foyers produisant leur propre énergie renouvelable. Il est censé devoir créer 400.000 emplois «verts» d’ici 2015.

Publié pour coïncider avec l’annonce de ce plan gouvernemental, un rapport de l’association britannique des «gouvernements locaux» (LGA, Local government association) propose notamment de faire des rabais sur l’électricité ou les mesures d’efficacité énergétique aux riverains de parcs d’éoliennes afin de rendre plus acceptable cette énergie, et de réunir en un fonds unique de 7 milliards de livres la «myriade de plans locaux destinés à réduire les émissions». Une mesure qui permettrait d’économiser 220 £ par an et par ménage, selon la LGA.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus