Le Royaume-Uni et la biomasse

Le 31 octobre 2005 par Enerpresse
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Mandatée par le gouvernement britannique, la commission d’études sur l’utilisation de la biomasse a rendu son rapport le 24 octobre. Dirigé par Sir Ben Gill, l’ancien patron du syndicat des fermiers, le groupe de travail est unanime : si la Grande-Bretagne veut accroître son indépendance énergétique et réduire ses émissions de gaz à effet de serre, elle doit impérativement développer l’usage énergétique de la biomasse. Selon Ben Gill, en dynamisant la filière, il est possible de diminuer de 3,5 millions de tonnes de CO2 par an les émissions britanniques. Pour cela, l’administration Blair, estime l’aréopage, doit subventionner à hauteur de 40% l’acquisition de chaudières pouvant fonctionner au bois ou aux déchets végétaux. Ce qui ne coûterait aux finances publiques que 10 à 20 millions de livres par an. En réponse, le gouvernement de sa Majesté a simplement mis en place un nouveau comité Théodule chargé d’examiner les propositions faites par le précédent.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus