Le Royaume-Uni, avocat des sacs en plastique

Le 13 novembre 2014 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le Pays de Galles, l'Ecosse et l'Irlande ont déjà mis en place une taxe sur les sacs
Le Pays de Galles, l'Ecosse et l'Irlande ont déjà mis en place une taxe sur les sacs

La proposition du Parlement européen de réduire de 80% l’usage des sacs en plastique à usage unique en 2019, notamment par la création d’une taxe, est aujourd’hui bloquée par un petit groupe d’Etats européens conduits par le Royaume-Uni, a révélé le Bureau européen de l’environnement (BEE) le 12 novembre.

La facturation des sacs légers en plastique représenterait jusqu’à 650 millions d’euros par an d’économie et de bénéfices, entre 2015 et 2020, pour les autorités publiques, les fabricants et les détaillants européens, estime le BEE.

Les négociations entre le Parlement et le Conseil des ministres sont pourtant bloquées par le Royaume-Uni et plusieurs Etats membres d’Europe centrale et orientale, qui refusent cette nouvelle obligation européenne, ainsi que l’interdiction prévue des sacs oxo-biodégradables (ni recyclables ni compostables).

Chaque Européen utilise en moyenne 500 sacs en plastique par an, dont 92% à usage unique. Au Pays de Galles, l’introduction d’une taxe de 5 pence, en octobre dernier, a fait chuter leur utilisation jusqu’à 96% dans les supermarchés. Les Européens y sont d’ailleurs largement favorables. En janvier 2012, plus de 70% d’entre eux ont déclaré souhaiter leur disparition lors d’une consultation publique lancée par la Commission européenne.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus