Le risque de sécheresse pour cet été se précise

Le 13 février 2008 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Suite au premier comité national de suivi hydrologique de l'année 2008 qui s'est déroulé mardi 12 février, le ministre chargé de l'environnement Jean-Louis Borloo a appelé à la «vigilance» face au risque de sécheresse qui pourrait toucher l'Hexagone. La faute à une pluviométrie cumulée inférieure à la moyenne sur la très grande majorité du territoire. Le taux moyen de déficit des pluies efficaces est de 25%, et il atteint près de 50% dans le sud du bassin parisien, la vallée de la Garonne, les Pyrénées-Orientales et la Provence.

Cette faible pluviométrie entraîne une dégradation des nappes, «alors que l'automne est habituellement une période de recharge». Quant aux nappes dont les cycles de recharge sont pluriannuels (Beauce, Champigny, plaine de Valence et Est lyonnais), elles poursuivent une baisse amorcée depuis plusieurs années. «On peut déjà craindre dans ces régions le déclenchement de mesures de restriction au cours de l'été prochain», précise le ministère; qui, toutefois, se veut rassurant et qualifie la situation de «globalement déficitaire, mais pas catastrophique»: «[elle] peut évoluer dans les deux sens, comme on l'a vu ces trois dernières années. La pluviométrie des prochaines semaines sera donc très importante pour la suite de l'année hydrologique», précise un communiqué.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus