Le réseau de gaz accueille le biométhane issu des boues de Step

Le 23 juin 2014 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
60 stations d'épuration pourraient être concernées en 2020
60 stations d'épuration pourraient être concernées en 2020

Le dispositif réglementaire autorisant l’injection du biométhane issu des boues de stations d’épuration (Step) des eaux usées dans le réseau de gaz est signé par le ministère de l’écologie, précise un communiqué. Il comporte un tarif d’achat préférentiel pour favoriser sa production.

Selon le ministère, plus de 60 stations d’épuration pourraient être équipées d’ici 2020. Cela permettrait d’injecter 500 gigawattheures de biométhane par an. Soit la consommation annuelle de 40.000 ménages.

Essentiellement produit à partir de déchets agricoles ou ménagers, le biogaz (majoritairement composé de méthane) a représenté 0,35 million de tonnes équivalent pétrole d’énergie primaire en 2011, soit 1,8% de la production française d’énergie renouvelable selon l’Association technique énergie environnement (Atee).

Le 19 mai dernier, l’Atee a publié son livre blanc pour faire sauter plusieurs verrous bloquant le déploiement de la méthanisation dans l’Hexagone, comme la dégressivité du tarif d’achat en fonction de la taille de l’exploitation.

Dernière installation de méthanisation en date -qui est aussi la première de l’Ouest-, injectant directement du biogaz dans le réseau, a été inaugurée le 20 juin en Vendée. AgriBiométhane est le fruit d’un partenariat entre 10 agriculteurs.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus