Le RES appelle les collectivités à interdire les biberons au BPA

Le 29 avril 2009 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le réseau Environnement-santé (RES) a lancé lundi 27 avril un appel aux collectivités locales afin qu’elles cessent d’acheter des biberons au bisphénol-A (BPA) pour les crèches municipales, à l’instar de la récente décision de la mairie de Paris (1).
Le RES milite pour la révision des normes sur le BPA en se fondant sur des études établissant une toxicité chez l’animal à des doses inférieures à la dose journalière admissible fixée par l'Agence européenne de sécurité alimentaire. Il conteste également les résultats de l’étude de l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa), sur laquelle s’appuie la ministre de la santé Roselyne Bachelot pour affirmer l’innocuité des biberons au BPA.
Le BPA présent dans plusieurs produits plastique (biberons, bouteilles, revêtements de boîtes de conserve et de canettes) est suspecté d’être un perturbateur endocrinien particulièrement préoccupant pour les nouveau-nés et les femmes enceintes. Il y a deux semaines, dans une interview à l'AFP, la secrétaire d'Etat à l'écologie Chantal Jouanno faisait valoir qu'elle serait «tout à fait favorable à ce qu'on retire ces produits du marché».

(1) Dans le JDLE «Paris bannit les biberons au BPA»
(2) Dans le JDLE «Biberons au BPA: le débat est relancé»


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus