Le renouvelable poursuit son "boom"

Le 16 juillet 2010 par Thérèse Rosset
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Les énergies renouvelables s’imposent. Voilà la conclusion de deux études rendues à quelques jours d’intervalle par « Eurostat », dans un communiqué du 13 juillet et REN21 (1),le 15 juillet,.

« La performance continue du secteur pendant la crise économique montre que l’énergie propre est un motif d’investissement qui va perdurer dans les années à venir », a déclaré Michael Liebreich, directeur de Bloomerg New Energy Finance, ayant participé à la préparation du rapport REN 21.

Pour la deuxième année consécutive, les investissements mondiaux dans les sources renouvelables ont dépassé ceux des énergies fossiles. La Chine est devenue le premier investisseur en énergies propres en 2009, devant les Etats-Unis. La République populaire a fabriqué 40% des panneaux photovoltaïques et 30% des éoliennes (10% en 2007).

Au total, 18% de la production d’énergie mondiale a été assurée par les sources renouvelables en 2009.

Le rapport dressé par REN21 note que l’Europe est en avance par rapport aux Etats-Unis : 60% de ses nouvelles installations énergétiques proviennent de sources renouvelables, comme le solaire, l’éolien, l’hydraulique ou encore la géothermie. Alors que nos voisins outre-Atlantique plafonnent à 50%. Plus de 100 pays menaient une politique encourageant les énergies renouvelables en 2009. C’est le double de 2005. Le directeur du PNUE Achim Steiner fait pourtant preuve de lucidité. « Il reste un sérieux fossé entre l’ambition et la science quant à ce que le monde doit être en 2020 afin d’éviter un dangereux changement climatique », a averti le haut-fonctionnaire dans le communiqué du REN21.

L’Union Européenne (UE) est en progression et quelques-uns des 27 marquent de bons points. Eurostat estime à 10,3% la part des énergies renouvelables dans la consommation finale brute d’énergie de l’UE pour 2008. Contre 9,7 en 2007 et 8,8% en 2006.

L’Office statistique de la Commission européenne identifie 5 locomotives dans l’UE : la Suède prend la tête avec 44% de sa consommation totale en provenance d’énergies renouvelables. Suivent la Finlande (30,5%), la Lettonie (29,9%), l’Autriche (28,5%), et le Portugal (23,2%). La France plafonne à 9,6%, ce qui la laisse loin derrière. Malte peut être coiffée du bonnet d’âne avec 0,1%.

Les gouvernements espagnols et allemands ont annoncé récemment la réduction des aides allouées à l’éolien et au solaire (voir JDLE du 8 et 9 juillet). Les plans de rigueur enrayeront-ils les performances en énergies renouvelables des 27 ?

 

(1) Réseau politique sur les énergies renouvelables pour le 21 ème siècle appuyé par le Programme des Nations-Unies pour l’environnement (PNUE)

 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus