Le référendum booste la production de biocarburants

Le 19 mai 2005 par Enerpresse
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
biodiesel
biodiesel

Le gouvernement a lancé, jeudi, une nouvelle phase du plan biocarburants, pour la période 2008-2010, avec des agréments fiscaux supplémentaires portant sur le Diester et l’éthanol en 2008, a annoncé Matignon.

«Un nouvel appel à candidatures pour l'attribution en 2008 de 700 000 tonnes pour la filière biodiesel et 250 000 tonnes pour la filière bioéthanol sera engagé avant la fin de cette année (2005)», a indiqué Matignon dans un communiqué. A quelques jours du référendum sur la Constitution européenne, Jean-Pierre Raffarin répond ainsi à une demande insistante des agriculteurs qui souhaitaient un plan plus ambitieux du gouvernement, au-delà de 2007. «Avec cette nouvelle étape, le plan biocarburants va conduire au quadruplement des agréments en quatre ans. Ainsi, l'objectif (communautaire, ndlr) d'incorporer 5,75% de biocarburants dans les carburants en 2010 sera tenu»,assurent les services de Matignon. Pour 2007, le gouvernement fera connaître «avant la fin du mois de mai»sa décision sur les autorisations de construction d'usines pour la production supplémentaire de 800 000 tonnes de biocarburants, a encore précisé le communiqué.

«Au total, ce sont six nouvelles usines (trois de diester et trois d'éthanol) qui devraient pouvoir être construites à l'horizon 2007», a-t-il ajouté. L'appel européen à candidatures pour ces nouvelles capacités de production, clos en mars, a donné lieu à un peu plus d'une dizaine de candidatures. Le 2 février, le Premier ministre avait annoncé des agréments supplémentaires de 800.000 tonnes d'ici à 2007 –480.000 dans la filière biodiesel et 320.000 dans la filière éthanol- sans satisfaire alors pleinement les milieux agricoles. Ces nouveaux contingents de 800.000 tonnes s'ajoutaient alors aux agréments déjà existants sur 450.000 tonnes. Aucune précision n'a été fournie sur le coût budgétaire des futurs agréments de 950.000 tonnes. Celui de la tranche de 800.000 tonnes avait été estimé en février à environ 320 millions d'euros, du fait de l'exonération partielle de TIPP. «M. Raffarin souligne l'effort important consenti par le budget de l'Etat pour le plan biocarburants. Cet effort sera maintenu sur la période 2008-2010 dès lors que la compétitivité relative des biocarburants par rapport aux carburants classiques le justifiera»,a souligné l'Hôtel Matignon.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus