Le recyclage énergétique des sapins

Le 28 décembre 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

Noël passé, trottoirs et déchetteries sont encombrés de sapins secs. Ces arbres coupés sont promis à la décharge ou à l’incinération. Ce qui n’est pas forcément du goût des ripeurs, ni des exploitants des installations de traitement de déchets. Quatre chercheurs britanniques ont imaginé un mode de recyclage de nos arbres de Noël.

 

Dans un article paru dans la dernière livraison de Fuel, une équipe de chercheurs, dirigée par Jenny Jones (université de Leeds), montre que le sapin, dépouillé de ses atours festifs, peut servir à la fabrication de combustible utilisable par les centrales thermiques.

 

En résumé, il « suffit » de le faire passer dans un four à pyrolyse pour le transformer en charbon de bois. Gros avantage du système : il est rapide, peu énergivore et rend le « biochar » hydrophobe, ce qui facilite son stockage à l’air libre.

 

Plusieurs centrales thermiques britanniques, dont celle de Drax (la plus puissante en Europe occidentale) pratiquent déjà la co-incinération, en brûlant du charbon et de la biomasse.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus