Le réchauffement va favoriser les malformations cardiaques congénitales

Le jeudi 31 janvier 2019 à 18h 24 par Romain Loury
Le foetus est aussi vulnérable au réchauffement
Le foetus est aussi vulnérable au réchauffement
DR

Outre des naissances prématurées et de petits poids de naissance, le réchauffement climatique pourrait accroître le risque de malformations cardiaques congénitales, révèle une étude publiée mercredi 30 janvier dans le Journal of the American Heart Association (JAHA).

Extrait : C’est un risque encore assez peu connu du réchauffement en cours, mais qui pourrait avoir de lourdes conséquences sur la santé publique: selon des études menées chez l’homme et chez l’animal, les chaleurs extrêmes, vouées...

comment lire l'article complet ?

Vous êtes abonné

Saisissez vos codes d’accès :

Mot de passe perdu?
Cliquez ici

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous au JDLE et soyez au cœur de l’information professionnelle en Hygiène, Sécurité et Environnement.

Découvrez notre offre d’abonnement :

  • - Un accès simple à toute l’actualité HSE pour une meilleure maitrise des risques
  • - Une communauté de professionnels et un outil d’échange pour partager vos retours expériences
  • - Une newsletter quotidienne pour ne pas passer à côté de l’information

en savoir plus

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus