Le réchauffement: une opportunité pour les laboratoires pharmaceutiques

Le lundi 29 juillet 2019 à 15h 38 par Valéry Laramée de Tannenberg
Vecteur des virus de la dengue et du chikungunya, Aedes albopictus pourrait développer l'activité des laboratoires pharmaceutiques.
Vecteur des virus de la dengue et du chikungunya, Aedes albopictus pourrait développer l'activité des laboratoires pharmaceutiques.

Certains laboratoires pharmaceutiques pourraient bénéficier de l’expansion des maladies tropicales.

Extrait :   Tout le monde ne se plaint pas du réchauffement. Les producteurs de glaces, de boissons ou de modèles de prévisions météorologiques se frottent les mains après chaque épisode de sécheresse. Ils ne devraient pas être les...

comment lire l'article complet ?

Vous êtes abonné

Saisissez vos codes d’accès :

Mot de passe perdu?
Cliquez ici

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous au JDLE et soyez au cœur de l’information professionnelle en Hygiène, Sécurité et Environnement.

Découvrez notre offre d’abonnement :

  • - Un accès simple à toute l’actualité HSE pour une meilleure maitrise des risques
  • - Une communauté de professionnels et un outil d’échange pour partager vos retours expériences
  • - Une newsletter quotidienne pour ne pas passer à côté de l’information

en savoir plus

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus