Le réchauffement modifie le calendrier des crues

Le 21 août 2017 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Un mois d'avance ou deux semaines de retard selon les régions du vieux continent
Un mois d'avance ou deux semaines de retard selon les régions du vieux continent

En Europe, la survenue des inondations est largement modifiée par le réchauffement climatique, affirme une vaste étude portant sur 50 ans que la revue Science a publié le 11 août.

Dirigée par le professeur Günter Blöschl, de l’Institut d’ingénierie hydraulique et de gestion des ressources en eau de l’université de Vienne, cette étude est basée sur les données enregistrées entre 1960 et 2019 par 4.200 stations hydrométriques de 38 pays européens. Résultat: le changement climatique a un impact réel sur les crues des rivières, en modifiant largement leur calendrier.

 

Au Nord-est de l’Europe surtout

Au Nord-est du Vieux continent (Suède, Finlande, Etats baltes), celles-ci se produisent un mois plus tôt que dans les années 1960 et 1970. Soit en mars au lieu d’avril, à cause de la fonte précoce des glaces imputable au réchauffement. Mais autour de la mer du Nord et sur la côte adriatique, c’est l’inverse. Les crues interviennent environ deux semaines plus tard qu’il y a quelques décennies en raison des retards pluviométriques en hiver.

«Le calendrier des crues dans toute l’Europe est un outil précieux pour déchiffrer les causes des inondations», explique Günter Blöschl. «Nous sommes désormais en mesure d’identifier des explications qui étaient jusque-là spéculatives», ajoute-t-il.

Selon les Nations unies, les inondations provoquent à travers le monde des dommages évalués à 88 milliards d’euros par an. 

 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus