Le réchauffement, c’est mauvais pour les poumons

Le 07 septembre 2018
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Ce ne sera pas suffisant.
Ce ne sera pas suffisant.

A quelques heures du démarrage de nombreuses marches pour le climat, des sociétés médicales et des ONG publient une déclaration sur le climat, l’environnement et la santé respiratoire.


«Le changement climatique a des effets sur notre santé respiratoire» et tarder à l'enrayer aura «des conséquences irréversibles sur la santé de tous», clament des sociétés médicales spécialisées en pneumologie et des ONG dans un appel publié vendredi 7 septembre.

«Durant les périodes de forte chaleur et d'humidité élevée, les symptômes peuvent se déclencher chez les personnes asthmatiques», affirment ces organisations dans une «Déclaration de Paris sur le climat, l'environnement et la santé respiratoire».

Les effets du changement climatique peuvent également être indirects: «Des inondations plus fréquentes entraînent une augmentation du taux d'humidité et des moisissures dans les espaces intérieurs, causant de l'asthme, de la rhinite allergique et certaines infections respiratoires».

«En outre, l'amplification de la pollution de l'air, en termes de niveaux d'ozone plus élevés, réduit la fonction pulmonaire et est responsable de plusieurs effets néfastes sur le système respiratoire», assurent ces cinq organisations, dont la Société européenne des maladies respiratoires (ERS) et la Société de pneumologie de langue française (SPLF).

«Des prises de décision tardives pour limiter les gaz à effet de serre et les polluants atmosphériques à courte durée de vie auront des conséquences irréversibles sur la santé de tous les citoyens», préviennent les signataires.



Sites du groupe
Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus