Le radon, responsable d’environ 15% des cancers du poumon

Le 18 février 2019 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Le risque radon en France
Le risque radon en France
IRSN

Un cas de cancer du poumon sur 7 à travers le monde est lié au radon, révèle une étude publiée dans les Environmental Health Perspectives (EHP). L’Arménie et la Pologne figurent parmi les pays les plus touchés.

 

Deuxième cause de cancer du poumon derrière le tabac, le radon, un gaz radioactif, est naturellement présent dans les régions à sol granitique ou d’origine volcanique. En France, ce risque, dont il est facile de se protéger par une simple aération, touche principalement la Bretagne, le Massif central, les Alpes, les Vosges et la Corse.

Dans leur étude publiée dans les EHP, Janet Gaskin, épidémiologiste à l’université d’Ottawa (Ontario), et ses collègues établissent un bilan mondial des cancers du poumon liés au radon, à l’aide des données nationales issues de 66 pays. Pour cela, ils ont analysé les chiffres de cancer du poumon de chacun de ces pays, en fonction de l’exposition moyenne au radon et de la fréquence de tabagisme.

La France un peu au-dessus de la moyenne

Selon la méthode utilisée, le radon serait responsable de 13,6% à 16,5% des cas de cancer du poumon à travers ces 66 pays:,plus que l’impact des particules fines de taille inférieure à 2,5 microns (PM2,5, 12,8% selon d’autres travaux), révèlent les chercheurs. La France se classe un peu au-dessus, entre 16,9% et 19,4% des cancers du poumon attribuables au radon.

Les deux pays les plus touchés sont la Pologne (entre 28,4% et 36,1%) et l’Arménie (entre 28,9% et 30,1% des cancers du poumon), dont l’exposition moyenne au radon s’élève à respectivement 133 et 101 Becquerel/m3 d’air -contre 50 Bq/m3 pour la France et une moyenne de 38 Bq/m3 pour les 66 pays. Parmi les autres pays fortement exposés au radon, les chercheurs citent le Mexique, la République tchèque, la Roumanie et la Finlande.

Dans l’ensemble, le radon serait responsable de 3% de la mortalité cancéreuse (tous types de cancer confondus) à travers le monde. Pour la France, ce chiffre s’élève à 3,9%, le record revenant encore à la Pologne, avec 7% des morts par cancer.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus