Le PVC des murs favorise l’asthme

Le 13 novembre 2006 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Une étude publiée dans l'American journal of epidemiology et menée dans le sud de la Finlande montre que les personnes qui travaillent dans des pièces où les murs sont recouverts de plastique à plus de 50% ont un risque deux fois plus élevé de développer de l'asthme que les autres. Le risque est également plus élevé lorsque les murs sont recouverts de moquette, en particulier lorsqu'il y a des problèmes de moisissure.

Ces revêtements muraux contiennent souvent du chlorure de polyvinyle, qui contient lui-même jusqu'à 40% en masse de diethylhexylphtalate (DEHP). Plusieurs études, dont une menée en 2004 (2), ont déjà montré que le DEHP entraîne une augmentation des réactions allergiques. «Nos résultats sur les relations entre les matériaux de surface plastiques et textiles et le risque d'asthme confirment ceux qui ont été obtenus dans le cadre de quatre études épidémiologiques récentes. Elles ont été conduites en Norvège, Finlande, Suède et Russie sur des enfants et toutes montrent un lien entre le PVC/DEHP et des troubles respiratoires», ont indiqué les auteurs de l'étude.



(1) Jouni J. K. Jaakkola, JJK, A Ieromnimon and MS Jaakkola. 2006. Interior Surface Materials and Asthma in Adults: A Population-based Incident Case-Control Study. American Journal of Epidemiology 164:742–749

(2) Bornehag, CG, J Sundrell, CJ Weschler, T Sigsgaard, Björn Lundgren, Mikael Hasselgren, Linda Hägerhed-Engman. 2004. The Association between Asthma and Allergic Symptoms in Children and Phthalates in House Dust: A Nested Case-Control Study, Environmental Health Perspectives, in press




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus