Le projet de Sage du bassin versant de la Sarthe Amont est adopté

Le 26 octobre 2010 par Célia Fontaine
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Le projet de Schéma d’aménagement et de gestion de l’eau (Sage) Sarthe Amont a été adopté le 15 octobre dernier, annonce le site d’information sur l’eau du ministère de l’environnement le 25 octobre.

Le Sage est un outil de planification territoriale qui a pour objectif est de coordonner les initiatives prises par les différents acteurs locaux en faveur de la ressource en eau et des milieux aquatiques. Sont ainsi définies les orientations d’une politique globale de gestion de l’eau, à l’échelle d'un bassin versant hydrographique.

Le périmètre du Sage Sarthe Amont qui vient d’être adopté englobe la Sarthe et ses affluents en amont de sa confluence avec l’Huisne, au Mans. Il couvre 2.882 kilomètres carrés de bassin versant.

Administrativement, il est réparti sur deux régions (Pays-de-la-Loire et Basse-Normandie), trois départements (Sarthe, Orne et Mayenne), et concerne 255 communes.

La priorité pour la Commission locale de l’eau (CLE)[1] qui a adopté le projet de Sage est d’ « agir pour la restauration de la morphologie des cours d’eau et la préservation des zones humides ». Sa deuxième priorité est l’amélioration de la qualité de l’eau et la sécurisation de la ressource en eau. Le Sage du bassin de la Sarthe Amont doit être compatible avec le Schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux (Sdage) du bassin Loire-Bretagne, qui a été approuvé le 15 octobre 2009 et entériné le 18 novembre 2009 par arrêté.

Le futur règlement comprend 7 articles qui doivent permettre la réalisation des objectifs exprimés dans le plan d'aménagement et de gestion durable (PAGD).

Le projet va être soumis à la consultation des assemblées pendant 4 mois (communes et leurs groupements compétents, chambres consulaires, conseils généraux et régionaux et comité de bassin), puis à enquête publique au printemps 2011. Ce n'est qu'à l'issue de ces deux phases de consultation que le Sage pourra être arrêté par le préfet de la Sarthe. Il sera alors opposable à toutes les décisions administratives et aux tiers.



[1] Au sein de laquelle sont représentés les élus, les services de l’Etat et les usagers de l’eau ou des milieux aquatiques (collectivités, usagers domestiques, industriels, agriculteurs, associations de pêche et de protection de l’environnement…).



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus