Le projet de péage new-yorkais en difficulté

Le 09 avril 2008 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Michael Bloomberg  a de quoi être déçu. Le projet de taxe «de congestion» qu'il portait depuis un an et qu'il souhaitait voir appliquée à New York, ville dont il est le maire, a été mis à mal lors d'une réunion des membres démocrates de l'Assemblée de l'Etat de New York. Le 31 mars, le conseil municipal de la ville de New York avait approuvé le plan visant à faire payer 8 dollars (5,1 euros) aux automobilistes entrant dans une zone actuellement embouteillée afin de lutter contre la congestion et la pollution (1). Mais d'après le New York Times, des personnalités politiques des quartiers du Queens et de Brooklyn, ainsi  que de certaines banlieues de New York ont exprimé leur opposition au projet, considérant que la taxe de congestion serait une «mesure régressive qui bénéficierait incroyablement aux habitants fortunés de Manhattan». Selon le porte-parole de l'Assemblée de New York, le projet de loi concernant l'introduction de cette taxe, loin d'avoir obtenu une majorité lors de la réunion des démocrates, ne sera donc pas débattu à l'Assemblée.

Sans aval de l'Assemblée de l'Etat, la ville de New York va désormais perdre les quelque 354 millions de $ (225 millions d'€) de fonds fédéraux qui auraient notamment permis de lancer le dispositif de collecte de la taxe.



(1) Voir l'article du JDLE «New York : le conseil municipal favorable au péage»




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus