Le projet Abyssea suspendu près du sanctuaire Pelagos

Le 10 décembre 2014 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Aucun centre de recherche sous-marine ne sera installé au nord de l'île du Levant
Aucun centre de recherche sous-marine ne sera installé au nord de l'île du Levant

Le projet Abyssea, qui visait à implanter des plates-formes d’essais en mer profonde, au nord de l’île du Levant (Var) a été suspendu, le 9 décembre, par la ministre de l’écologie.

 

Dénoncé par plusieurs associations et élus locaux, ce projet visait à réaliser deux stations immergées au nord de l’île du Levant, à 1.300 et 2.400 mètres de profondeur, pour développer des technologies sous-marines des grands fonds, intéressant au premier chef l’industrie pétrolière et minière. Mais leur implantation, prévue dans le canyon des Stoechades, proche du sanctuaire marin Pelagos et en partie classé comme zone Natura 2000, menace directement l’équilibre des grands cétacés.

Cet espace maritime de 87.500 kilomètres carrés, protégé par un accord signé entre la France, l’Italie et Monaco, abrite plus de 8.500 espèces animales macroscopiques. «Les écosystèmes risquent d’être perturbés lors de l’installation des câbles sous-marins et des plates-formes par les champs électromagnétiques, les changements de température, les émissions sonores, et la contamination chimique et microbiologique», note l’eurodéputée écologiste Michèle Rivasi.

Dans un courrier daté du 8 décembre, envoyé trois jours après la clôture de l’enquête publique, la ministre de l’écologie demande au préfet Pierre Soubelet «de ne pas poursuivre la procédure d’autorisation». Elle a par ailleurs chargé le Conseil général de l’environnement et du développement durable (CGEDD) «d’étudier un autre lieu d’implantation».

La mairie de Hyères avait également prévu de voter son opposition au projet lors du prochain conseil municipal du 18 décembre, en raison de l’opacité du dossier. Evalué à 13 millions d’euros, Abyssea devait être financé à 35% par la Caisse des dépôts et par le pôle de compétitivité Mer Provence Alpes Côte d’Azur (Paca), dont le comité de pilotage réunit notamment EDF, Thales Underwater Systems, Veolia Environnement, l’Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer (Ifremer) et DCNS.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus