Le programme nucléaire britannique contesté en justice

Le 25 mars 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

A peine relancé, le programme électronucléaire mobilise déjà avocats et magistrats. Récemment, indique The Guardian, Rory Walker, un riverain de la centrale nucléaire de Heysham où EDF entend bâtir un EPR, a assigné l’administration Cameron devant la Haute cour de justice du Royaume.

 

En cause, la non-prise en compte par le gouvernement d’une étude allemande, parue en 2007 dans l’ International Journal of Cancer, démontrant que les enfants vivant près des centrales nucléaires courent un risque deux fois plus élevé que les autres de développer certains types de leucémie.

 

Or, selon les avocats du militant de la Heysham Anti-Nuclear Alliance, en oubliant cette étude, le gouvernement britannique contrevient aux règles du traité Euratom qui prévoit que le public puisse avoir accès à une information claire et complète avant la construction d’un réacteur.

 

Le ministère britannique de l’énergie et du climat a mandaté le patron de l’inspection de la sureté nucléaire (la NII, selon l’acronyme anglais) pour produire un contre-rapport. L’échéance est proche. Selon la loi anglaise, il doit rendre sa copie au tribunal avant la fin du mois de mars.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus