Le programme environnemental de la Cour des comptes européenne

Le 19 octobre 2017 par Marine Jobert
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La Cour des comptes européenne affiche un solide programme environnemental.
La Cour des comptes européenne affiche un solide programme environnemental.
DR

L’institution consacre une partie des 90 publications qu’elle publiera en 2018 à des sujets en lien avec l’alimentation, l’agriculture, les sols, le bien-être animal, le financement des ONG ou les transports.

La Cour des comptes européenne a annoncé qu’elle planchera sur près de 90 publications en 2018. Des audits sont notamment attendus sur les actions de l'Union relatives à la sécurité des aliments, sur la désertification sur le continent, la transparence du financement des ONG et la prévention des conflits d'intérêt, ainsi que sur la question de l'éthique dans les institutions de l'UE. Le programme de travail comprendra également des documents d'information sur la simplification de la politique de cohésion et du programme Horizon 2020, et sur le futur de la politique agricole commune (PAC). Une analyse panoramique sur les transports et la mobilité figure également parmi les activités prioritaires.

Les défis de l’Union

 «Nous couvrirons un vaste éventail de questions, qui reflètent les défis auxquels l'UE fait face à l'heure actuelle, telles que l'utilisation durable des ressources naturelles, la croissance et l'inclusion, les défis en matière de migration et de développement mondial, le marché unique, ainsi qu'une Union européenne responsable et efficiente», a détaillé Klaus-Heiner Lehne, son président. Tous ces rapports seront publiés courant 2018.

 

Le 4 octobre dernier, la Cour des comptes européenne avait annoncé qu’elle allait se pencher sur le sort réservé, tout au long de leur vie, mais aussi lors de leur transport et de leur abattage, aux 4,5 milliards de poulets, poules pondeuses et dindes, tués chaque année dans l'Union, ainsi qu’aux 330 millions de vaches, porcs, chèvres et moutons qui finissent à l’abattoir. Pour la période 2014-2020, quelque 1,5 milliard d'euros seront dépensés en faveur du bien-être des animaux au titre du développement rural. Le rapport, qui sera rendu fin 2018, se focalisera sur 5 Etats membres: l'Allemagne, la France, l'Italie, la Pologne et la Roumanie.

 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus