Le professeur P. Pellerin rattrapé par le nuage de Tchernobyl

Le 01 juin 2006 par Enerpresse
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

L’ex-responsable du Service central de protection contre les rayonnements ionisants (SCRI), le professeur Pierre Pellerin, a été mis en examen, mercredi, et entendu comme témoin assisté de son avocat ans le cadre de l’enquête sur le passage du nuage de Tchernobyl au dessus du territoire français en 1986.

P. Pellerin a été mis en examen pour «tromperie aggravée» et entendu comme témoin assisté pour des faits de «blessures involontaires», par la juge Marie-Odile Bertella-Geffroy en charge du dossier. «Mon client a été mis en examen pour infraction au code de la consommation», a indiqué Maître George Holleaux, qui défend P. Pellerin. «Ce qui est important, c’est qu’il n’est que témoin pour les questions de santé publique», a-t-il ajouté. «Cela démontre que ce qu’avait dit mon client en 1986 était vrai, à savoir qu’il n’y avait pas de risque pour la santé publique». La défense demandera le non-lieu dans ce dossier ouvert en juillet 2001 pour «atteinte involontaire à l’intégrité physique d’autrui ». Le professeur en charge à l’époque de l’autorité de protection nucléaire est notamment soupçonné d’avoir fourni des cartes de relevés de mesures radioactives incomplètes, certaines zones fortement radioactives après le passage du nuage de Tchernobyl ayant possiblement été «occultées».


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus