Le Portugal veut freiner l’eucalyptus

Le 07 juillet 2017 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
64 morts
64 morts
DR

Après les incendies qui ont fait 64 morts en juin, le Portugal a décidé de ne plus autoriser de nouvelles plantations d’eucalyptus, a annoncé son ministre de l’agriculture, Luís Capoulas Santos.

Déclenché le 19 juin par la foudre, cet incendie géant a frappé les régions de Leiria, Castelo Branco et Coimbra, faisant 64 morts, des personnes pour la plupart asphyxiées dans leur voiture alors qu’elles tentaient de fuir. En cause, l’omniprésence de l’eucalyptus, exploité à hauteur de 900.000 hectares: le Portugal et l’Espagne comptent à eux deux 7% des eucalyptus mondiaux, espèce hautement inflammable.

Suite à ce désastre, les autorités ont décidé de mettre un frein, en annonçant l’arrêt de toute nouvelle plantation d’eucalyptus dans le pays. Seule exception, il sera possible de transplanter les exploitations actuelles situées «dans des zones écologiquement mal situées et économiquement non rentables», a déclaré Luís Capoulas Santos vendredi 30 juin.

Pour le ministre, il ne s’agit pas de «mettre en cause l’importance de l’eucalyptus pour l’emploi ou pour les exportations» du pays, mais seulement de faire comprendre à l’industrie qu’elle doit se développer «sur une aire réduite».



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus