Le Portugal introduit le visa vert

Le 15 janvier 2019 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
En investissant dans les énergies renouvelables, on peut obtenir un passeport portugais.
En investissant dans les énergies renouvelables, on peut obtenir un passeport portugais.
DR

Les demandeurs devront lourdement investir dans l’environnement.

 

Jusqu’à présent, les visas dorés n’avaient qu’un seul objectif: attirer de riches individus souhaitant placer leur argent. Depuis une dizaine d’années, une douzaine de pays de l’Union européenne distribuent ces ‘golden visas’ à des millionnaires russes, chinois ou originaires de tous pays extérieurs à l’Union européenne.

 

Ces visas précèdent parfois l’obtention de la nationalité. Ils permettent surtout à leurs détenteurs de circuler sans contrôle dans les pays de l’espace Schengen.

 

Au Portugal, les règles sont simples: les demandes de visa doré sont examinées dès lors que vous déposez un million d’euros dans une banque portugaise. Vous pouvez aussi créer 10 emplois sur place, acheter une propriété d’au moins 500.000 €, investir 350.000 € dans la recherche lusitanienne.

 

Vendredi 10 janvier, le Parlement portugais a ajouté une possibilité: investir 500.000 € dans un projet bon pour l’environnement. Les candidats à l’obtention de ce visa vert pourront développer l’agriculture biologique, l’écotourisme, les énergies renouvelables.

 

La Commission européenne doit proposer, le 23 janvier prochain, un projet de réforme de ces visas de complaisance, indique Reuters.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus