Le port de Marseille-Fos dans le creux de la vague

Le 21 février 2020 par Victor Miget
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Pour garder ses clients, le port propose une remise de 30% durant trois mois sur tous les frais portuaires –pilotage, remorquage, lamanage et droits de port.
Pour garder ses clients, le port propose une remise de 30% durant trois mois sur tous les frais portuaires –pilotage, remorquage, lamanage et droits de port.
Port de Marseille-Fos

Affaibli par la grève hivernale, le port de Marseille-Fos, a lancé ce 21 février une offensive commerciale qui vise à conserver ses clients.

 

Tout est bon pour que le navire ne sombre pas. « On sort d’une période de blocage importante des ports français, avec un impact économique et financier assez considérable », a expliqué à l’AFP le président du Grand port maritime de Marseille Hervé Martel. Sur toute la durée de la grève, les 13 journées « ports morts » ont entraîné, en décembre et en janvier, une perte de chiffre d’affaires de 200 millions d’euros pour le port et ses entreprises. Le trafic de conteneurs a baissé de 25% (+ 4% en 2019 malgré le mouvement social). Les armateurs ont dérouté leurs navires vers l'Espagne, la Belgique et l'Italie. Au total, ce sont 127 escales qui ont été annulées, ainsi que 17 arrêts de navires de croisières.

Pas de bateaux, pas d'euros

Pour limiter les dégâts, 5 millions d'euros, ont été investis dans un plan d'action cofinancé par la région Provence-Alpes-Côte d’Azur et le port de Marseille-Fos. La région va consacrer deux millions d’euros à une aide d’urgence «aux entreprises impactées, afin qu’il n’y ait pas de dépôt de bilan», a expliqué à l’AFP son président Renaud Muselier.

Même si le mouvement de grève est terminé, au port de Marseille, on craint aussi une perte de confiance. En mai prochain, les armateurs vont décider du schéma de leurs lignes internationales de marchandises. Inquiet, Marseille-Fos lance une opération  de séduction et met sur pied « un pacte d’engagement » à ceux qui lui resteront fidèles rapporte l'AFP. Le port propose une remise de 30% durant trois mois sur tous les frais portuaires –pilotage, remorquage, lamanage et droits de port.