Le port d’Amsterdam veut sortir du charbon

Le 17 mars 2017 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le port d'Amsterdam accueille déjà 9 éoliennes.
Le port d'Amsterdam accueille déjà 9 éoliennes.
DR

Le quatrième port d’Europe engage sa transition énergétique.  Une transformation qui se déroulera en une quinzaine d’années, a expliqué, jeudi 16 mars, son P-dg.

Présentant son plan quinquennal, Koen Overtoom a indiqué que le port allait cesser tout commerce du charbon d’ici à 2030. Ce mouvement est déjà bien engagé. En 2016, les tonnages (16 Mt) transitant par le second port néerlandais (après Rotterdam) ont chuté de 7,5% en un an. Et le ses responsables tablent sur une baisse de 29%, ces cinq prochaines années.

Gros consommateur de charbon

La nouvelle peut surprendre. Les Pays-Bas restent un gros consommateur de charbon, notamment pour la production d’électricité. En 2015, ses centrales électriques ont dévoré 337 Mt de minerai : 60% de mieux que la consommation annuelle moyenne durant la période 2000-2014. En cause: la mise à feu de deux nouvelles centrales de 3 GW de centrales thermiques entre 2014 et 2015.

éoliennes et solaire

Ce n’est pas la voie choisie par les Amstellodamois. Leur port devra accueillir des activités réputées plus propres, telle la construction de yachts. Les autorités portuaires entendent aussi transformer certains quais en système énergétique. Dans les dernières semaines de 2016, le port est devenu co-actionnaire avec Eneco, des 9 éoliennes (de 3 MW) situées sur les docs de l’Afrikahaven, à l’ouest d’Amsterdam.

D’ici à 2020, le port prévoit la mise en service de 100.000 m2 de panneaux photovoltaïques, pour une puissance totale de 17 MWc.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus