Le Pnue se mobilise contre le bromure de méthyle

Le 11 avril 2006 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Dans un communiqué du 4 avril, le Programme des Nations unies pour l'environnement (Pnue) a annoncé la création d'un partenariat qui réunit plus de 5.000 fermes installées dans 30 pays s'engageant à se passer de bromure de méthyle. Cette substance est un insecticide utilisé pour la culture des tomates, des fraises, des melons et des fleurs, et qui participe à l'appauvrissement de la couche d'ozone. Si son interdiction a été programmée par le protocole de Montréal, il reste difficile pour les agriculteurs de se passer de cette substance, les alternatives posant de nombreux problèmes (1). Le partenariat rassemble des associations d'agriculteurs ainsi que des chaînes de supermarchés comme Marks & Spencer. Selon le Pnue, cette action devrait convaincre les plus réticents à l'utilisation d'alternatives au bromure de méthyle.



(1) Voir l'article du JDLE «Peu d'alternatives performantes au bromure de méthyle».




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus