Le plan national Déchets est bouclé

Le 07 novembre 2014 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les déchets du BTP devront être davantage recyclés
Les déchets du BTP devront être davantage recyclés

Le plan national Déchets a été officiellement finalisé, ce 7 novembre, lors d’une réunion extraordinaire du conseil national Déchets (CND), annonce le ministère de l’écologie dans un communiqué.

Déjà connue des lecteurs du JDLE, cette feuille de route 2014-2025 vise à réduire de moitié la masse des déchets enfouis d’ici 2025 et de 30% d’ici 2030. Pour y parvenir, le gouvernement s’appuie sur 6 mesures principales. A commencer par une hausse du recyclage des déchets du BTP. Ces résidus pèsent plus de 330 millions de tonnes par an pour un taux de recyclage inférieur à 50%. L’idée est de développer le réseau des déchetteries professionnelles sur tout le territoire, notamment chez les distributeurs de matériaux de construction.

Autre piste: généraliser le tri des papiers dans les bureaux et les administrations, mais là encore sans objectif chiffré ni contrainte (contrairement au plan national de prévention, le PND n’a aucune valeur réglementaire).

Des composteurs

Comme prévu, le tri et la valorisation des biodéchets devront être généralisés. Pour l’heure, le ministère annonce la mise en place de 25.000 composteurs partagés en pied d’immeuble et le déploiement progressif de la collecte séparée dans les entreprises et les foyers.

Ensuite, le ministère rappelle sa volonté d’accentuer la lutte contre les filières illégales de traitement (notamment véhicules hors d’usage et déchets électriques et électroniques), d’interdire les sacs en plastique à usage unique dès le 1er janvier 2016 (une interdiction dépendante du vote du projet de loi sur la transition énergétique par les sénateurs), et de soutenir des projets de récupération des métaux rares contenus dans les cartes électroniques via un appel à manifestation d’intérêt de l’Ademe[1] clôturé le 16 janvier prochain.

Selon Christine Cros, cheffe du bureau de la planification et de la gestion des déchets au ministère de l’écologie, le PND nécessite au total 6 milliards d'euros d’investissements.

Contacté par le JDLE, le ministère de l’écologie précise que le texte du PND sera publié dans les prochains jours.

 



[1] Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus