Le plan Juncker financera la rénovation énergétique en France

Le 22 mai 2015 par Aude Massiot
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La mauvaise isolation thermique coûte cher à l'Ile-de-France.
La mauvaise isolation thermique coûte cher à l'Ile-de-France.
Chris Chabot

La Banque d’investissement européenne vient de donner son accord pour un financement de 400 millions d’euros pour la rénovation énergétique française.

Le conseil d’administration de la Banque européenne d’investissement (BEI) a donné son feu vert, le 20 mai, au programme d’amélioration de l’efficacité énergétique des logements privés, en France. Doté de 400 millions d’euros, il a été retenu parmi les 32 projets français présentés dans le cadre du plan Juncker.

L’aide à la rénovation énergétique permettra de créer «près de 6.000 emplois» dans le pays, a affirmé le gouvernement dans un communiqué.

100 millions pour l’Ile-de-France

En Ile-de-France, ce programme financera la rénovation énergétique de 8.000 logements en copropriété, pour un montant de 100 M€, la copropriété représentant la moitié des logements franciliens.

Selon les représentants de la région, le financement initial permettra de générer 200 à 300 M€ par effet de levier. Grâce à cela, 2.000 à 2.500 emplois seront créés dans la région.

C’est la société d’économie mixte (SEM) «Energies Posit’if», possédée en grande partie par la Région, qui sera chargée de gérer ces fonds. Elle pourra aider financièrement les ménages ayant besoin d’un apport pour effectuer leurs travaux de rénovation.

Lutter contre la précarité énergétique

En Ile-de-France, le bâtiment consomme 60% de l’énergie régionale et émet près de la moitié de ses émissions de gaz à effet de serre. Ce programme va ainsi permettre de limiter la précarité énergétique des ménages les plus modestes.

Parmi les autres projets présentés pour le plan Juncker, Paris avait proposé le financement du déploiement de compteurs intelligents. Mais il n’a pas été retenu par la BEI.

Le plan de Jean-Claude Juncker, doté au total de 315 Md€, devrait être validé par les institutions européennes au mois de juin.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus