Le plan d’action Algues vertes s’échoue en Bretagne

Le 30 novembre 2015 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les taux de nitrates restent élevés
Les taux de nitrates restent élevés

Le plan d’action Algues vertes 2010-2015 est loin d’avoir atteint ses objectifs en Bretagne, conclut le bilan publié le 20 novembre par la préfecture de région.

L’heure est toujours au diagnostic et à la signature des chartes. Au total, trois quarts des 3.000 exploitations agricoles concernées par les 8 chartes de territoire à algues vertes ont en effet passé en revue les pratiques conduisant à des fuites d’azote.

62% de ces exploitations ont par ailleurs signé une charte individuelle dans laquelle elles s’engagent à modifier leurs pratiques agricoles pour éviter au maximum les fuites d’azote.

Mais les effets escomptés par ces mesures sont loin d’être à la hauteur puisque les quantités d’algues vertes récoltées sur les plages du Finistère et des Côtes d’Armor ont augmenté en 2015, après avoir baissé les deux années auparavant. Surtout, les taux de nitrate devaient être plafonnés à 25 milligrammes par litre mais ils sont toujours dépassés dans les 8 bassins.

En conclusion, la préfecture de Bretagne annonce la préparation d’un nouveau (énième?) plan régional pour la période 2017-2021, autour de plusieurs axes prioritaires: la gouvernance, la remobilisation de la communauté scientifique et la prévention dans les territoires.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus